Les Dix Commandements de la Photographie



Chers amis,



Il ne se passe plus un jour sans que la Photographie telle que nous devrions tous l'adorer, c'est-à-dire celle qui s'inscrit dans la Tradition et le respect des Règles Immuables, ne se voie régulièrement dénigrer, ici même ou sur les forums voisins, par quelques zazous dont on se demande s'ils méritent encore d'être qualifiés de Photographes. Ceci est proprement intolérable. Je ne citerai point de noms, car il ne fait aucun doute que, selon l'expression désormais consacrée, « ils se reconnaîtront ».


Dans le légitime souci de défendre bec et ongles notre Art que d'aucuns espèrent dévoyer, je propose que soit inscrite dans la charte des forums Photographiques la Table des Dix Commandements de la Photographie que je soumets sans plus tarder à votre lecture avisée :



1. En Photographie, le Réel toujours tu honoreras, fuyant le truquage et la manipulation comme la peste. Car la Photographie ne saurait se concevoir que dans la plus pure expression de la Réalité Vraie.


2. Tes Photographies tu te garderas de recadrer, car le Cadre est le seul garant de l'intégrité du Photographe vouant son talent à la reproduction du Réel.


3. La Pellicule tu respecteras, afin de garantir que la Réalité Vraie de l'Émulsion ne soit en aucune circonstance altérée.


4. Des appareils générateurs de pixels tu ne t'approcheras point, ils sont les pires ennemis de la Photographie, symboles honnis de la décadence hérétique et du laxisme contemporain.


5. Pareillement tu banniras l'usage du numériseur, y compris lorsqu'il s'agira d'exposer tes Photographies sur l'Internet. Si un site tu dois créer, celui-ci se composera exclusivement de Tirages Barytés accrochés sur l'écran, selon la noble Tradition des Galeries Photographiques.


6. Les « artistes » tu regarderas de haut, à chaque fois qu'ils tenteront de démontrer que la Photographie est assez bonne fille pour se plier à leurs condamnables pratiques.


7. L'absence de Piqué tu fustigeras, fort de ta maîtrise du Compte-Fils et de ton aptitude à dénombrer les Paires de Lignes par Millimètre, indiscutables arbitres du Réalisme Photographique.


8. Le flou général et délibéré tu critiqueras vertement, excepté si la Réalité Vraie du myope constitue ton quotidien.


9. À la règle impérieuse des trois tiers tu te plieras humblement, en résistant de toutes tes forces aux tentations des deux demis, des quatre quarts ou des cinq cent trente-sept cinq cent trente-septièmes.


10. Les Commandements précédents tu liras avec circonspection, sachant que leur auteur présente toutes les caractéristiques du Fieffé Plaisantin.



Très Photographiquement vôtre, en vous remerciant de votre attention.