Questionnaire

Chers amis de Thélus,

Pour com­men­cer, je tiens à vous féli­ci­ter pour la mosaïque que vous m’a­vez envoyée. C’est une très belle idée, très amu­sante aus­si. Cette image déco­re­ra joli­ment les pages que je pré­pare pour les écoles de Maroeuil. Merci beau­coup !

À pré­sent, je vais essayer de répondre à toutes vos ques­tions, et peut-être vais-je vous en poser quelques-unes aus­si…

> J’ai des bébés cochons d’Inde. Est-ce que tu en veux ?

J’aimerais bien avoir un cochon d’Inde, mais Gertrude est très jalouse et ne veut plus que j’a­dopte d’autres ani­maux. Lorsque les lapins de mon amie Mademoiselle Amina sont venus s’ins­tal­ler chez moi, Gertrude a bou­dé pen­dant un mois entier, et aujourd’­hui encore, elle refuse de leur adres­ser la parole. Quel fichu carac­tère !

> Avez-vous don­né un nom à votre sou­ris d’or­di­na­teur ?

Non, je ne lui ai pas don­né un nom : elle se nom­mait déjà Sophie-Charlotte quand j’ai fait sa connais­sance.

> Où habite Mimi ?

Hélas, je n’en sais rien. Je l’ai cher­chée pen­dant des années dans toutes les villes du monde, mais je ne l’ai jamais retrou­vée. Si vous la ren­con­trez, sur­tout, prévenez-moi !

> Travaillez-vous avec votre corde ?

Vous vou­lez sans doute par­ler de Charles-Hector, le fil qui m’ac­com­pagne dans les pages de mon site. Oui, nous tra­vaillons beau­coup ensemble, c’est un très bon par­te­naire. Voulez-vous connaître son rêve le plus cher ? Il vou­drait que j’ap­prenne le métier de funam­bule. J’avoue que cela me fait un peu peur.

> Est-ce que tu peux nous envoyer les adresses de tes sites ?

Vous en connais­sez au moins une, puisque vous êtes venus me voir. Mon site prin­ci­pal se trouve à cette adresse :

monsieurjacques.fr

Mais j’ai aus­si un autre site, sur lequel on peut voir les des­sins, les col­lages et les textes que des enfants m’ont envoyés, ain­si que d’autres sur­prises. Ce site s’ap­pelle « Yakak­wa­tik ! » et on le trouve ici :

yakakwatik.org

Au fait, savez-vous ce qu’est un yakak­wa­tik ?

> Est-ce que vous êtes encore le copain de Mimi ?

Je suis encore, et je serai tou­jours, l’a­mou­reux de Mimi. Si seule­ment je savais où elle se cache…

> Que faites-vous dans la jour­née ?

Ma foi, je ne fais pas grand-chose. La plu­part du temps, je regarde pas­ser les visi­teurs qui viennent se perdre dans mon site. Je vous ai tous vus, savez-vous ?

Je voyage sou­vent aus­si. Je vais retrou­ver mes amis en Mongolie Maritime. C’est un beau pays où il se passe tou­jours des choses étranges.

> Est-ce que tu vas bien ?

Je vais bien, mais je suis un peu enrhu­mé. Et vous, mes chers amis, com­ment vous portez-vous ?

> Votre petit doigt est-il magique ?

Ça alors ! Mais qui donc vous a par­lé d’Alphonse-Hubert ?

Vous ne vous en dou­tez peut-être pas, mais tout le monde a un petit doigt magique. Oui oui, même vous ! Mais il n’est pas tou­jours facile de devi­ner lequel de nos petits doigts est magique : celui de la main gauche ou celui de la main droite ? Pour le savoir, il faut les écou­ter atten­ti­ve­ment l’un après l’autre : le petit doigt magique est celui qui vous dit la véri­té.

> Où habites-tu ?

J’habite là où vous m’a­vez ren­con­tré : dans mon site. C’est un loge­ment très agréable, mais il y a beau­coup de cou­rants d’air (c’est pour cela que je suis enrhu­mé). Il y a aus­si des fuites dans la tuyau­te­rie, mais comme vous le savez peut-être, je suis un très mau­vais plom­bier et je suis inca­pable de les répa­rer.

> Est-ce que tu peux nous envoyer une pho­to de toi en cou­leurs ?

Je vous dois bien cela, après le cadeau que vous m’a­vez offert. Je vous envoie donc un por­trait de moi en cou­leurs, avec une dédi­cace. Mon petit doigt me dit que vous connais­sez très bien celui qui a fait cette pho­to.

> Est-ce que vous vous amu­sez avec Mimi ?

Autrefois, quand j’é­tais petit, je regar­dais mes cama­rades jouer avec Mimi, mais je n’o­sais pas me mêler à leurs jeux. Aujourd’hui, je crois que je serais moins timide, mais Mimi n’est plus là, hélas. Et je ne suis plus petit.

> Comment avez-vous fait votre site ?

Je n’ai pas fait mon site. Je l’ai trou­vé par hasard, en me pro­me­nant, et je m’y suis ins­tal­lé. Je ne sais pas qui est l’au­teur de ce site, mais j’ai­me­rais beau­coup le connaître. Charles-Hector le sait, lui, puis­qu’il était déjà là quand je suis arri­vé. Mais il refuse de m’en par­ler, il dit que c’est un secret…

> Est-ce que tu as des copains ?

Oh oui, j’en ai beau­coup. Je me suis fait plein d’a­mis en me pro­me­nant sur Internet, et tous mes visi­teurs sont aus­si deve­nus mes amis. Ils m’é­crivent par­fois, comme vous l’a­vez fait. Ils sont tous très gen­tils avec moi.

> Pouvez-vous me dire com­ment est votre mai­son : verte, rouge, bleue ou vio­lette ?

À vrai dire, je n’en sais rien. Lorsque je suis chez moi, je vois tout en noir et blanc. Pour voir des cou­leurs, il faut que je voyage. En Mongolie Maritime, par exemple, ou dans votre région que je visite par­fois.

> Est-ce que tu peux venir dans notre classe à l’é­cole de Thélus, avec Gertrude ?

Je ne peux rien vous pro­mettre, mais si c’est pos­sible, je serais heu­reux de vous rendre visite. Avec Gertrude, ce sera dif­fi­cile, car elle fait tel­le­ment de fugues que je dois sou­vent par­tir sans elle quand je voyage.

> Au revoir et à bien­tôt. Gros bisous.

> Arnaud, Perrine, Sarah, Quentin, Alix, Mélodie, Lucka, Maxime, Éva, Charles, Émilie, Maryne, Prescillia, Marie Q., Adrien, Marie R., Marion, Aurore.

La liste de vos pré­noms res­semble à une chan­son. C’est très joli.

Que préférez-vous : un gros bisou de Monsieur JACQUES, ou un gros bisou de Gertrude ? Allez, vous aurez les deux, un pour chaque joue. À bien­tôt !

Monsieur JACQUES